You are currently browsing the category archive for the ‘I.2. Littérature’ category.

Auteur : François de Singly

Ce volume répond à deux questions indispensables : à quoi servent les enquêtes par questionnaire? Comment produire de « bons chiffres »? Grâce à de nombreuses enquêtes, il permet d’acquérir une double compétence : d’une part, celle de la sociologie explicative, avec la recherche des déterminants sociaux des comportements ; d’autre part, celle des règles de la formulation des questions, du choix de l’échantillon, le codage, et surtout les principes de lecture des tableau statistiques. Tous ces actes mêlent réflexion théorique sur l’objet étudié et décision empirique. Et ce sont ces allers et retours entre les deux niveaux qui forment le raisonnement sociologique.

Cette édition entièrement revue, illustrée d’enquêtes récentes, s’adresse plus particulièrement aux étudiants en sciences sociales, mais également aux chargés d’études, aux travailleurs sociaux, aux cadres des collectivités locales.

Edition : Armand Colin, Collection 128, Prix : 9€

Auteur : Pascal Farcy

Composter consiste à faire fermenter de manière contrôlée les déchets organiques. Suivant le compost que l’on souhaite obtenir et en fonction de nos paramètres de départ (jardin, appartement…jardinière ou culture), les méthodes, les conditions de réalisations et d’utilisation divergent…

Parce que tout n’est pas compostable, parce que la fermentation d’un bon compost nécessite quelques connaissances de base et parce qu’on ne peut utiliser son compost n’importe comment, un guide pratique s’impose! Vous trouverez dans cet ouvrage une description détaillée des différents procédés, les différentes méthodes (air libre, fosse, tas, couloir, lombricompost…), les réponses à vos questions les plus courantes et enfin les conseils avisés pour bien utiliser votre compost!

Edition : Eyrolles, Prix : 9€

Auteur : Arold B.Gotass

Les maladies auxquelles les excréments de l’Homme servent de véhicule normal, en particulier les maladies parasitaires, sont largement répandues et prélèvent un lourd tribut en souffrance et en vies humaines. Dans les zones où les excreta sont couramment employés comme engrais, il n’est pas rare que 90% de la population soient infestées par le même parasite et que la totalité des habitants souffrent d’une ou de plusieurs des diverses helminthiases communes. L’OMS est directement intéressée par la mortalité due à ces maladies, surtout chez les nourrissons et les jeunes enfants, et par la mauvaise santé en général de tous les groupes d’âge, qui, sans causer nécessairement de décès, réduit notablement la vigueur physique et la capacité de travail.

On a beaucoup écrit sur l’emploi des déchets comme engrais. Leur intérêt pratique n’est guère douteux et, à mesure que l’on mettra au point des procédés permettant de rendre leur traitement relativement plus économique, leur utilisation s’étendra de plus en plus. Tout en reconnaissant la nécessité d’entretenir la fertilité des sols, l’OMS désire que les pratiques agricoles soient conformes aux règles de la santé publique. Or, il semble qu’il y ait un conflit entre le souci d’échapper que comporte l’utilisation des déchets et des excreta, et la nécessité de recourrir aux engrais organiques pour améliorer les récoltes. Une solution consiste à rendre à peu près inoffensif les substances nuisibles par la préparation bien contrôlée de composts.

Puisse la publication d’un ouvrage consacré à ces principes faciliter une amélioration générale dans ce domaine.

Ed. : Organisation Mondiale de la Santé, Série de Monographie n°31

Auteurs : E.Ngnikam & E.Tanawa

Ce livre qui est le résultat de dix années de recherche appliquée et d’expériences de terrain effectuées par les auteurs : il souhaite contribuer à relever l’un des défis majeurs qui est de pouvoir intégrer les différentes attentes exprimées par les acteurs ci-dessus au sein d’un système global de gestion cohérent et pérenne.

Un système de gestion des déchets pour être global doit intégrer toutes les étapes du cycle de vie du déchet à savoir : la production, la collecte, le transport, le traitement et l’élimination qui dans ce contexte se résument seulement à la mise en décharge. Pour ce faire, il est nécessaire de disposer d’une connaissance quantifiée, globale, mais aussi différenciée (par catégorie de producteur de déchet, par catégorie spatiale ou socio-économique) concernant les flux physiques et les flux financiers, concernant aussi le cheminement des déchets, de la production à l’élimination, en passant par les traitements et les valorisations.

Résumé du livre en pdf  : les-villes-africaines

Ed. : Agence Universitaire Francophone, réseau de recherche « Environnement & Développement Durable »

Ce manuel présente de façon concrète les différentes étapes permettant de mener à bien un entretien compréhensif et d’élaborer un cadre d’interprétation. La démarche consiste à s’appuyer sur les catégories de pensée des informateurs, tant pour conduire les entretiens de façon efficace que pour formuler des hypothèses. Jusqu’où et comment est-il possible de théoriser en partant d’une enquête de terrain ? La présente édition, entièrement refondue, expose les apports les plus récents sur cette question cruciale.

Ed. : Armand Colin, Collection : 128 Sociologie, Prix : 9,40€