Auteurs : JP Denis (Atlantique de Projets) & Les Anneaux de la Mémoire

Cité Soleil, (400.000 habitants) banlieue très pauvre de Port au Prince en Haïti implantée dans une zone plate proche du niveau de la mer ne dispose d’aucun moyen pour gérer ses déchets qui obstruent tous les canaux.
En saison sèche la population côtoie des caniveaux remplis d’un mélange d’eau noire, de déchets ménagers, de lisier de porc et d’excréments humains. Lors des évènements pluvieux même anodins, les pluies occasionnent des inondations qui déplacent les immondices en putréfaction à l’intérieur même des habitations qui restent inondées pendant plusieurs semaines.

Le produit de la fiscalité locale étant quasiment nul face aux besoins immenses de la ville, la démarche proposée consiste à tester à Cité Soleil une approche alternative fondée sur la création de centre de tri proches des habitations et la valorisation des déchets afin de réduire d’une façon importante les transports et de financer les opérations de valorisation par la vente des produits (compost, briquettes de papier, plastiques recyclés).

Le bilan d’une telle démarche est positif à plusieurs titres :
• Le coût de revient final à supporter par la collectivité sera réduit dans des proportions importantes,
• Le bilan sanitaire et écologique est largement positif puisque cette approche alternative réduira considérablement l’impact des décharges et la pollution occasionnée sur la nappe et l’Océan (plastiques en particulier).
• Le bilan social est largement positif puisque cette approche permet de créer de nombreux emplois de proximité peu qualifiés et on peut espérer qu’elle permettra d’impliquer la population notamment au travers des kombits hebdomadaires qui constituent un point fort du projet.

Le projet prévoit en outre une opération pilote de toilettes sèches (60% des 400 000 habitants de Cité Soleil n’ont pas de toilettes) qui s’inscrit bien dans le projet compost et peut fonder une petite industrie de production d’engrais locaux . La maîtrise d’ouvrage de ce projet serait assurée par l’association Athlétique d’Haïti en partenariat avec la mairie de Cité Soleil avec le soutien de l’association des Anneaux de la Mémoire et l’appui logistique du Cefrepade ( projet compost) et de la société Atlantique de Projets. La phase 1 de ce projet a démarré en janvier 2009 avec un budget très modeste de 10.000 €uros apportés par l’association nantaise Anneaux de la Mémoire (fonds apportés par la ville de Nantes) et par des fonds FSD de la coopération française. L’aménagement du centre de tri est en cours, la production de compost et briquettes de papier démarre en février.

Document complet : bilan-projet-proprete-cite-soleil

Publicités