Auteur : Faouzia Achour

Le concept du stockage sanitaire évolue progressivement vers le concept de stockage durable ou « sustainable landfill » avec l’idée sous-jacente d’une gestion générationnelle des déchets. Elle consiste à ne pas transmettre de risque sanitaire d’une génération à l’autre. Pour y parvenir, deux procédés d’accélération de la dégradation de la matière organique sont proposés : le Pré-Traitement Mécano-Biologique et la recirculation des lixiviats. Ces deux procédés visent à stabiliser les déchets stockés plus rapidement. Néanmoins, la notion de stabilité d’un déchet reste encore mal définie. L’objectif de cette thèse est de mettre au point une méthodologie de caractérisation multicritère : globale, chimique, biologique et thermique afin de décrire l’état de la dégradation de la matière organique de manière objective. L’application de cette méthodologie sur différents déchets ayant subi divers traitements de stabilisation aérobie et sur déchets incubés en conditions simulées de stockage a permis d’évaluer l’impact de ces procédés sur la dégradation des déchets. D’autre part, l’analyse de données sur les différents déchets étudiés, a mis en évidence les tests les plus pertinents pour définir l’état de dégradation de la matière organique des déchets.

Thèse complète : these-faouzia-achour-30-09-08

Publicités