La filière compostage et valorisation agronomique des matières organiques résiduaires, est un enjeu du développement durable. Pour qu’elle soit pérenne, et comme rappelé dans la circulaire du 28 juin 2001, cette pratique se doit d’être irréprochable, autant sur le plan de l’innocuité des produits, que de la maîtrise des  risques en phase de production.

Détails de l’étude : le-compostage-fned-ademe-2002-imp

Publicités