La technique de traitement biologique aérobie des déchets a longtemps été pratiquée de façon traditionnelle ou artisanale, dans une logique de gestion de la fertilité et de la matière organique des sols. Cependant, en Haïti comme dans la plupart des PED, l’incapacité des acteurs à faire pérenniser des projets ou installations de compostage de plus ou moins grande envergure révèle une absence de maîtrise de la méthodologie y relative. A titre d’exemple, les 2 exploitations industrielles haïtiennes les plus remarquables (UCOMEC : Unité de Compostage des Ordures Ménagères au Cap-Haïtien & UNACOM : Usine Nationale de Compostage à Port-au-Prince), rapportées dans la littérature, ont accusé des bilans d’échec principalement lié à des limitations technologiques et financières.

Ce premier projet de coopération scientifique entre le LAQUE-UniQ et la FAMV-UEH s’inscrivait dans le cadre d’un programme de mise en place d’unités de compostage artisanales à travers plusieurs projets municipaux et nationaux, reliés à des centres scolaires, universitaires et de formation professionnelle. Il visait l’animation, la formation et le perfectionnement de parties prenantes dans le domaine de la valorisation des déchets organiques par la technique du compostage.

Rapport d’évaluation complet : rapport_compost_uniq-famv-imp

Publicités