Qui est le CREPA ?
Créé en 1988, le CREPA est spécialisé en recherche et formation pour la promotion des technologies appropriées et des stratégies participatives, opérationnelles et financières dans le secteur de l’Approvisionnement en Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement (AEPHA). Le CREPA est un centre de ressource et de référence dans le secteur de l’AEPHA.

Le CREPA est une institution Inter-Etats qui regroupe 17 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dont 16 Etats francophones et un Etat lusophone : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée Bissau, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo. Le siège du réseau est à Ouagadougou, au Burkina Faso. Il existe une Représentation Nationale (RN) du CREPA dans 13 des 17 pays membres et un accord de siège existe entre l’Etat hôte et la RN dans ces pays. Le CREPA a pour mission de contribuer au développement et à la lutte contre la pauvreté par la promotion d’un accès pérenne aux services de base d’eau potable, d’hygiène et d’assainissement pour les populations démunies vivant en milieu rural, urbain et périurbain.

Le CREPA oeuvre à :
– Servir de Centre de ressource et de référence en Afrique de l’Ouest et du Centre ;
– Assurer l’accompagnement des Etats, des collectivités locales et des partenaires publics et privés du secteur de l’AEPHA ainsi que des communautés de base pour l’identification et la mise en oeuvre des initiatives durables ;
– Assurer le rôle de levier auprès des différents acteurs (collectivités locales, communautés, services techniques, opérateurs privés) pour la satisfaction qualitative et quantitative des besoins en AEPHA ;
– Contribuer à l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD).

Des domaines d’intervention divers liés à l’eau et à l’assainissement :
· Recherche action et recherche appliquée dans le secteur de l’AEPHA
· Renforcement des capacités des acteurs du secteur ;
· Diffusion des approches participatives (SARAR/PHAST) ;
· Communication – Documentation – Information ;
· Approvisionnement en eau potable et assainissement ;
· Education à l’hygiène et l’assainissement en milieu scolaire ;
· Approche Genre
· Recouvrement des coûts et mécanismes de financement ;
· Assainissement écologique (ECOSAN) ;
· Traitement de l’eau de consommation;
· gestion et traitement des excrétas, des déchets solides et liquides ;
· VIH/SIDA et le secteur de l’AEPHA ;
· Capitalisation des projets, etc.

ECOSAN : Programme d’Assainissement Ecologique du CREPA
En 2002, le projet de recherche ECOSAN a été lancé au sein du réseau CREPA, particulièrement dans huit Etats membres. Actuellement, l’état d’avancement du projet est largement satisfaisant dans sept Etats membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Sénégal, Togo. Au cours de la première phase, les équipes de recherche ont élaboré des protocoles de recherche extensive. Des sites de réalisation des ouvrages et d’essais agronomiques ont également été identifiés; l’étude du milieu ainsi que la sensibilisation ont été faites.

Au cours de la deuxième phase, les ouvrages ECOSAN ont été construits sur onze sites dont sept en milieu rural, trois en milieu périurbain et un en milieu urbain. Ces ouvrages permettent la récupération des excréta par la déviation d’urine et l’hygiénisation des fèces par stockage et ont été construits avec la participation des populations. Les animateurs et animatrices installés sur les sites ont eu pour rôle d’informer les acteurs sur les fonctions des ouvrages, de suivre leur utilisation et de faciliter l’adoption des comportements hygiéniques par la population. Les urines et fèces hygiénisées appelées produits ECOSAN ont été testées dans les activités maraîchères, la production céréalière et sur les espèces de culture vitale pour les populations locales. Le suivi hygiénique des produits ECOSAN, des sols et des produits agricoles a été fait par échantillonnage régulier et des analyses au laboratoire. Jusqu’à maintenant les activités ont été conduites à une petite échelle convenable en tant que projet de recherche et de démonstration. Néanmoins, les résultats sont prometteurs et peuvent être extrapolés à grande échelle avec quelques modifications. L’année 2005 correspond à la troisième phase qui est celle de la dissémination. Les résultats de la recherche seront capitalisés et diffusés. La recherche sur certains aspects sera approfondie et la gestion du système ECOSAN au niveau communautaire sera testée.

Quelques films sur la promotion de l’assainissement écologique en Afrique sont disponibles sur le site internet : http://www.reseaucrepa.org/page/1305

Les travaux de recherche sur l’assainissement écologique (ECOSAN) entrepris par le réseau CREPA durant la période 2002-2006 ont abouti à des résultats dont la diffusion devra permettre de mieux informer les acteurs sur les opportunités du concept et de réaliser les activités y relatives. Ainsi, dans le but de faciliter l’exploitation de ces résultats par des utilisateurs potentiels, il a été décidé la conception d’une « boîte à outils ECOSAN ».disponible sur le site internet : http://www.reseaucrepa.org/page/577

Boîte à outils téléchargeable :

– Volet Agronomie : volet-agronomie

– Volet Santé-Hygiène : volet-sante-hygiene

– Volet Social : volet-social

– Volet Technique : volet-technique

Les bulletins d’information du programme ECOSAN sont librement consultables sur le site du CREPA à l’adresse suivante : http://www.reseaucrepa.org/

Publications du CREPA :

– Etude comparative des modes de gestion des boues de vidange : etude-comparative-modes-de-gestion-des-boues-de-vidange-en-ao

– Différentes études de cas : etude-de-cas-4, etude-de-cas-5, etude-de-cas-6

Publicités