Auteur : Cercle National du Recyclage

Les sources de production de déchets organiques sont multiples mais il reste à identifier celles qui présenteront le plus d’intérêts pour la collectivité à être dirigées vers une filière de traitement biologique. De fait, si l’élimination des déchets organiques municipaux est à la charge de la collectivité, il n’en est pas de même pour les déchets organiques assimilables c’est à dire issus de l’agriculture, de la restauration et activités annexes ou bien encore des industries agro-alimentaires. Il peut cependant y avoir un intérêt à traiter conjointement certaines de ces fractions. De par leur nature, leur qualité ou leur quantité, certains types de déchets organiques présentent plus d’intérêt que d’autres à être envoyés vers une filière de traitement biologique. Il est également impératif de travailler au niveau local afin d’opérer les choix techniques adaptés et de faciliter les contacts entre l’ensemble des acteurs de la filière.

Dossier complet : valorg1

Publicités